Technique de la dermabrasion de la face

Dr Jean Aouete, Dermatologue spécialiste à Paris 16 ème vous presésente la Technique de la dermabrasion de la face.

Le nivellement des cicatrices en creux du visage est la principale indication de la dermabrasion. C’est pour corriger les cicatrices profondes que l’acte de dermabrasion a été imaginé par ses premiers promoteurs, dans l’idée de polir la peau comme on régularise une surface poreuse, rugueuse, irrégulière. Pour les cicatrices très profondes, un relèvement est d’abord effectué.

La dermabrasion est un procédé de chirurgie dermatologique qui consiste à enlever mécaniquement une certaine épaisseur d’épiderme, à l’aide d’appareils rotatifs abrasifs, laissant une surface lisse sur laquelle va se produire une nouvelle épidermisation.


Voici quelques détails techniques de la dermabrasion.

Le visage est nettoyé à l’eau et au savon puis aseptisé. A l’aide d’un crayon dermographique, on marque les limites exactes de la zone à dermabraser, en restant à distance du cuir chevelu et des paupières.

L’anesthésie locale est effectuée par l’application d’une crème anesthésiante ( emla ) laissée en place pendant une heure.

Le geste dermabrasif doit toujours être précédé d’une réfrigération de la surface cutanée qui va porter les tissus pendant trois ou quatre secondes à une température négative, ce qui a pour objet de les durcir et de rendre  efficace l’attaque de la meule abrasive.En effet, notamment, lors de la dermabrasion finale de cicatrices profondes corrigées par relèvement (voir le chapître relèvement) , le lissage doit attaquer de minimes reliefs qui fuient la meule si l’on abrase sur tissus mous. Cette température négative n’a aucun mauvais effet sur la peau.
D’une part, cette température ne touche que les premiers dixièmes de millimètres d’épiderme, environ trois ou quatre dixièmes.
D’autre part, elle ne persiste que une à deux secondes après la projection de la substance refroidissante. Enfin, c’est la couche gelée qui va être éliminée par la dermabrasion.

Lorsque les tissus cutanés sont durcis  par le froid pendant les quelques secondes nécessaires à la dermabrasion, la meule s’attaque sélectivement sur les microreliefs et ceux-ci sont effacés avant que la meule n’ait atteint les points profonds des cicatrices. Il s’agit donc d’un véritable lissage qui polit la peau comme le menuisier polit un bois rugueux.

Lorsque la dermabrasion est achevée, la surface doit être couverte d’un pansement gras et renouvelé quotidiennement pendant les quelques jours qui suivent. Le but de ce renouvellement quotidien est d’empêcher la formation d’une croûte, ce qui retarderait l’épidermisation.
En opérant ainsi, la cicatrisation complète est obtenue en une huitaine de jours laissant un érythème qui va s’atténuer et disparaître en quelques semaines. Cet érythème peut être dissimulé par maquillage dès le huitième jour.

Voir aussi : Cas de traitement des cicatrices d'acné au cabinet à Paris 16